jeudi 11 novembre 2010

Maudite soit la guerre

Il y a plusieurs choses dont la Creuse peut s'enorgueillir, les gâteaux à la noisette, d'être au centre du dernier prix Goncourt, de ses maçons, des girafes, de la tapisserie de la dame à la licorne, de sa verte vallée des impressionnistes de l'école de Crozant..., mais il y en a une qui me tient particulièrement à coeur, il s'agit du monument aux morts de la Grande Guerre de Gentioux-Pigerolles...
Vous ai-je déjà parlé de ma fascination des monuments aux morts ?

5 commentaires:

Sardine a dit…

Oui... Maudite.
On ne peut pas dire mieux.

Nicolas Gouny a dit…

Avec le petit orphelin le poing levé... pas trop de messages glorieux par ici, mais des veuves, des mères, des enfants qui pleurent...

Géraldine a dit…

Ils sont rares ces monuments qui fustigent la guerre... Dans l'Aisne, nous avons la chanson de Craonne... A réécouter de toute urgence !

Alice a dit…

Ha oui, génial ! Et super culotté pour l'époque...

Moi aussi j'adore les monuments. Je trouve ça touchant ces tentatives d'inscrire la mémoire dans l'espace. Forcément, 9 fois sur 10 on passe à côté sans les regarder, mais justement, ils font partie de nos familiers.

Bises aux Gouny :-)

Nicolas Gouny a dit…

Géraldine, je l'ai entendue hier, cette chanson, et c'est vrai elle est magnifique ^^

Oui Alice... Ils en disent long sur le territoire et la mentalité de la ville où ils s'inscrivent...